Quels territoires constituent la France ultramarine ?

Avant toute chose, il convient de préciser le champ territorial étudié lorsqu’on parle des Outre-mer français.

Sur son site Internet, le ministère des Outre-mer les présente comme un ensemble de douze territoires rattachés à la France métropolitaine qui, elle, est située sur le continent européen. Ce nombre monte à treize lorsqu’on y ajoute l’île Clipperton. Ces espaces ultramarins sont répartis en Amérique, dans les océans Indien et Pacifique, et en Antarctique. Le caractère insulaire est majoritaire : tous sont des îles, à l’exception de la Guyane et de Terre Adélie.

Source : par Superbenjamin [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Les Outre-mer possèdent une variété de régimes administratifs dont l’acronyme DROM-COM aujourd’hui utilisé (anciennement DOM-TOM) permet un classement en trois grands ensembles.
Le statut de départements et régions d’outre-mer (DROM) concerne : la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Mayotte et La Réunion.
Le statut de collectivités d’outre-mer (COM) concerne : Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthelémy, Wallis-et-Futuna et la Polynésie française.
Plusieurs territoires disposent d’un statut spécifique : les Terres australes et antarctiques françaises (territoire d’outre-mer), la Nouvelle-Calédonie (collectivité territoriale avec un statut particulier) et l’île Clipperton (directement placée sous l’autorité du ministère des Outre-mer).

La France fait partie de l’Union européenne depuis 1957. Au regard de cette organisation, les espaces ultramarins français ont, là encore, des statuts particuliers :
– les DROM et Saint-Martin sont considérés comme des régions ultrapériphériques (RUP), c’est-à-dire des territoires européens situés hors du continent européen ;
– tous les autres territoires, à l’exception de Clipperton, ont le statut de pays et territoire d’outre-mer (PTOM) : ce sont des territoires d’outre-mer d’États membres de l’Union européenne mais qui ne font pas partie intégrante de cette dernière ;
– l’île Clipperton a, quant à elle, le statut de territoire associé à l’Union européenne (statut spécial).

Cette présentation rapide des territoires ultramarins français met en évidence la diversité des espaces qui en font partie, leur éloignement de plusieurs milliers de kilomètres avec la métropole à laquelle ils sont rattachés et la multiplicité des statuts administratifs qui les régissent. Pour pouvoir s’intéresser aux bibliothèques qui s’y trouvent, et par conséquent aborder une thématique culturelle voire sociale, il est d’abord nécessaire d’appréhender et de maîtriser l’histoire de ces territoires ainsi que leur fonctionnement actuel.



Citer ce billet
Mathilde Dutertre (2017, 20 novembre). Quels territoires constituent la France ultramarine ? BibOM. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/lzyl

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search